Un étudiant s’immole devant le CROUS STOP À LA BARBARIE CAPITALISTE !

PALESTINE Le conseil municipal de Montreuil (Seine-Saint-Denis) attribue une subvention à un projet dans un camp de réfugiés de Bethléem en Cisjordanie

Le camp de réfugiés de Aïda au nord de Bethléem, en Cisjordanie.
Christel Keiser, conseillère municipale POID à Montreuil : « C’est parce que toutes les occasions doivent être saisies pour faire écho au combat du peuple palestinien que je profite de cette délibération pour réaffirmer ma solidarité au combat légitime de ce peuple à la terre, à la nation et au droit au retour. »
Décembre 2017, l’armée israélienne inonde le camp d’Aïda de gaz lacrimogène (source : Reuters).

Lire la suite

FINISTÈRE Ils disent « urgence climatique »… et ferment les stations Météo

Photo Le Télégramme

En Bretagne, la direction de Météo France a décidé la fermeture d’une nouvelle station météorologique, celle de Brest-Guipavas, après celles de Quimper, de Saint-Brieuc et de Vannes. Les syndicats CGT, FO et Solidaires, qui ont lancé un préavis de grève à compter du 16 mars, font observer qu’en dix ans plus de la moitié des stations météo ont été fermées, passant de 108 à 53.
Ils s’inquiètent des décisions d’une telle fermeture : « Brest, sous influence maritime, n’a rien à voir avec Rennes. Les prévisionnistes brestois avaient une connaissance fine de leur département, de sa géographie et de sa climatologie. Progressivement, on va perdre tout ça et multiplier les risques d’erreur. » Ils s’insurgent « qu’à l’heure des changements climatiques et de l’impact grandissant des phénomènes météorologiques, l’établissement public s’éloigne des territoires ».
Dans un communiqué, le comité de Brest du POID constate : « Macron a beau recevoir Greta Thunberg, l’initiatrice des “grèves pour le climat”, et son ministre Blanquer inviter les lycéens à s’insérer dans “cette urgence climatique”, concrètement, ce sont eux qui mettent en danger les populations en supprimant ainsi les moyens aux centres météo de faire leur travail de prévention. L’urgence est d’en finir avec cette politique et ce gouvernement. »

HAUTE-GARONNE Le tribunal tranche en faveur du POID

Saisie par le comité POID de Revel (Haute-Garonne), la justice annule l’arrêté de la mairie de Revel qui portait atteinte à la liberté d’expression
P
ar une décision prise le 21 décembre dernier, le tribunal administratif de Toulouse a annulé un paragraphe du nouveau règlement des marchés de la commune de Revel pris par arrêté municipal. Ce paragraphe visait à soumettre à autorisation préalable toute distribution de tracts et autres prospectus sur le périmètre du marché de plein vent et à imposer qu’elle soit « ambulatoire », donc à interdire qu’elle se fasse à partir d’un point fixe.
La présence régulière au marché depuis… quatorze ans de notre comité, qui à ce moment-là menait une campagne de pétitions pour le retour de l’eau au service public, était clairement visée, mais toutes les distributions de toute nature se voyaient soumises à ce régime d’autorisation préalable (…) La voie ouverte à l’arbitraire…
Le tribunal administratif a donné droit à notre requête en décidant : « En édictant un régime d’autorisation préalable à l’exercice de la liberté d’expression non prévu par le législateur, le maire de la commune de Revel, qui a excédé ses pouvoirs, a porté atteinte à l’exercice de ces libertés et a entaché d’illégalité l’arrêté attaqué. » Effectivement, le législateur n’est pas allé dans cette voie de mise sous tutelle de la liberté d’expression, d’instauration d’une « liberté surveillée » (…). Communiqué du comité de Revel du POID 

ALPES-MARITIMES Soutien à Geneviève Legay

Communiqué du 24 mars 2019


Le POID O6 condamne avec force l’agression dont a été victime, samedi 23 mars 2019 à Nice, Geneviève Legay, militante de l’organisation Attac.
Participant de manière pacifiste à une manifestation de gilets jaunes, elle a été victime « d’une charge très violente de la police ». Elle a été hospitalisée dans un état grave. 
Cette agression a lieu au lendemain des « décisions fortes » annoncées par le président Macron pour le maintien de l’ordre, qui vont plus loin que la loi anti-casseurs récemment votée et qui visent à interdire les manifestations. 
Face à la répression policière, le POID 06 apporte son total soutien à Geneviève Legay, exige que les responsables de cette agression inqualifiable soient identifiés et sanctionnés. 
Il exige l’arrêt de la répression, le respect du droit de manifester, l’arrêt des poursuites contre les jeunes, les militants, les travailleurs. 
Fait à Nice, le 24 mars 2019, 21 heures
Le comité des Alpes-Maritimes du POID